Votre conseiller en assurance santé
Une question ?
Appelez-nous au 0811 23 23 47 (prix d'un appel local)

Protéger sa santé et son budget !

  • 1 Comprendre et bien choisir ses garanties
  • 2 Bien s'assurer pour les risques les plus graves
  • 3 Comparer et bénéficier du tarif le plus avantageux

Je compare les Mutuelles Santé pour :

Moi Mon couple Moi et
mes enfants
Mon couple et
mes enfants

Avec Dispofi, je compare en toute tranquillité, mes données ne seront jamais revendues - devis immédiat en ligne

Vous avez 55 ans ou plus ? C'est un âge où les dépenses de santé peuvent augmenter, et où le pouvoir d'achat diminue avec la retraite. Le choix de votre complémentaire santé est un sujet sensible. Il faut faire les bons arbitrages, afin d'être couvert sur l'essentiel, tout en préservant son budget.

La santé, un enjeu prioritaire pour les seniors

Si la retraite est pour une majorité de retraités synonyme de liberté retrouvée, de loisirs, de repos et de voyage, c'est également l'âge où les besoins de santé se font plus nombreux. Or, pour profiter de toutes les possibilités qui s'offrent à vous, il est indispensable de vous maintenir en forme.

Consultations d'un cardiologue, d'un rhumatologue, d'un urologue, bilans globaux et dépistages réguliers du cancer, opérations (hanche, fémur, cataracte…), équipement en verres progressifs ou en appareils auditifs, soins dentaires... Avec l'âge et l'augmentation de la fréquence des soins, les dépenses de santé se multiplient automatiquement.

Pour éviter de vous ruiner, il est indispensable d'anticiper, en choisissant une mutuelle adaptée.

Un pouvoir d'achat qui baisse, une mutuelle qui augmente !

Les seniors se trouvent face à un dilemme pour leur mutuelle. D'un côté, vos dépenses de santé sont amenées à augmenter avec l'âge. Elles nécessitent de meilleures garanties pour une plus grande protection. De l'autre, vos moyens financiers sont plus limités pour payer votre mutuelle. Le passage à la retraite se traduit souvent par une baisse du pouvoir d'achat. A l'heure où vous devez adapter votre train de vie à votre pension retraite, le budget santé prend soudain une part prépondérante.

Aujourd'hui en France, un senior dépense en moyenne 94 euros par mois pour sa mutuelle (1). Un couple de retraité devra donc débourser 188 euros chaque mois pour sa couverture santé. Une somme très significative qui a malheureusement tendance à progresser au fil des ans. Aujourd'hui les cotisations pour une mutuelle représentent 6% du total des revenus des retraités. Mais d'ici le début des années 2020, cette proportion pourrait atteindre les 10% d'après une étude de UFC Que choisir (2).

Anticiper le risque aujourd'hui, pour vous protéger demain

Si vous arrivez à l'âge de la retraite, ou si vous êtes retraité depuis peu, c'est l'occasion de mettre à plat vos besoins en matière de santé. Le choix de votre mutuelle est d'autant plus important qu'à partir de 65 ans, certaines mutuelles refusent l'arrivée de nouveaux adhérents.

De plus, un gros pépin arrive généralement sans prévenir. Or, il n'est possible de résilier un contrat qu'à la date d'échéance (soit une fois par an). Il sera donc trop tard pour changer de garanties au moment où survient l'accident. En revanche, une fois que vous êtes adhérent, la mutuelle n'est autorisée à résilier votre contrat qu'à votre demande, sauf en cas de non-paiement de vos cotisations.

Pour être en mesure de faire face à ses dépenses santé sur le long terme, il est primordial de faire le bon choix dès maintenant.

Comment faire les bons choix et comparer les offres ?

Vous avez besoin d'une mutuelle qui protège votre santé mais aussi votre budget !

Tout d'abord comme le souligne Xavier Toulon (auteur du livre « Complémentaire santé, il va falloir assurer »), « pour bien choisir, il faut comprendre les garanties », ce qui en matière d'assurance santé, est loin d'être évident !

Votre priorité doit être de vous assurer d'être bien protégé pour les risques les plus graves. Privilégiez la garantie hospitalisation, une garantie de 200% est indispensable. Si vous souhaitez une protection réellement plus importante, il vous faut tenir compte de la réglementation en vigueur depuis 2015 qui interdit aux complémentaires santé dites « responsables » de prendre en charge à plus de 200% les honoraires des médecins, dont les chirurgiens et anesthésistes, non adhérents aux Contrat d’Accès aux Soins (CAS). Ces derniers représentent seulement un tiers des médecins pratiquant des dépassements d’honoraires. Pour être certain de bénéficier de garanties très haut de gamme quel que soit le médecin que vous consultez, vous pouvez donc vous orienter vers un contrat « non responsables » (renvoi vers articles sur le CAS).

Pour les autres garanties, sauf à disposer d'un budget pour votre mutuelle supérieur à 120 € par mois, il vous faudra faire la différence entre les garanties indispensables pour vous et celles qu'il est plus économiques de payer vous mêmes.

Notre méthode pour choisir votre mutuelle :

  1. assurez vous d'une protection suffisante pour l'hôpital
  2. déterminez votre niveau de garantie dentaire en arbitrant avec le budget que vous souhaitez consacrer à votre complémentaire santé.
  3. comparez les différentes offres et optimisez votre budget en choisissant celle qui vous offre le meilleur rapport prix / garanties, c'est à ce moment que vous devrez prendre en compte vos habitudes de consommation tel que médecine douce, optique etc.

> Je choisis ma mutuelle avec Disposur

(1) Maxi sciences , (2) Notre temps

Conserver sa mutuelle de groupe ?

Si votre départ à la retraite approche, sachez que vous avez la possibilité de conserver les mêmes garanties que celles dont vous bénéficiez en tant que salarié dans le cadre d’un contrat habituellement appelé « loi Evin ». Pour cela vous devez en faire la demande dans les 6 mois suivant la fin de votre contrat.

L’assureur de votre entreprise est tenu de vous proposer un contrat strictement identique à celui que vous aviez en tant que salarié. Mais la somme à votre charge va très sensiblement augmenter pour deux raisons :

  • L’assureur est en droit d’augmenter le tarif du contrat d’entreprise de 50%, ce qu’il fait quasi systématiquement
  • Votre employeur ne va plus payer sa part des cotisations (au minimum de 50%)
  • En résumé, la somme sortant de votre poche va donc être multipliée par 3

De plus les prestations proposées sont rarement adaptées aux besoins des retraités. Ainsi, conserver une mutuelle d'entreprise n'est pas forcément la solution la plus pertinente.

Prévenir la dépendance

En tant que sénior, vous souhaitez peut-être anticiper les difficultés financières qui seraient générées par une perte d'autonomie, liée à une éventuelle maladie d'Alzheimer ou de Parkinson (pour ne citer que ces exemples courants). En France, 5 millions de personnes seraient couvertes par une garantie dépendance.

La garantie dépendance permet de bénéficier d'une allocation mensuelle le jour où votre situation de dépendance serait reconnue. Selon la FFSA, la moyenne des rentes versées s'élèverait à 522€ pour une personne. Pourtant ces rentes ne suffisent souvent pas à couvrir la totalité des besoins générés par une perte d'autonomie. De plus, aucun contrat dépendance ne propose une prise en charge directe des coûts de l'aide à domicile.

Qu'est ce que la Prévoyance ?