Les organismes de mutuelles proposent souvent des contrats dédiés aux jeunes (18-25 ans), qui comportent des garanties sur la contraception, le sevrage tabagique, et parfois les lentilles, même quand la prise en charge par l'Assurance Maladie est nulle. En dehors de ces « plus » intéressants, qui peuvent être compris dans les contrats, même les moins chers, les garanties minimum présentes dans un contrat économique suffiront amplement à vous couvrir si vous êtes jeune et que vous avez un budget serré.

Des offres adaptées à un besoin de couverture limité

Jeune est souvent synonyme de petits moyens. Heureusement, vous présentez peu de risques aux yeux des mutuelles-santé, donc vous bénéficiez de tarifs avantageux.

Les mutuelles « pas chères », prendront en charge l'hospitalisation et le ticket modérateur des soins courants. Vous pouvez considérer, au vu de votre âge et de votre bon état de santé, que le risque est limité. C’est vrai, mais il existe. C’est pourquoi il est indispensable de souscrire un contrat, pour être couvert en cas de pépin. Mais attention, votre âge ne suffit pas à déterminer les garanties dont vous avez besoin. Selon si vous êtes actif ou étudiant, vous ne souscrirez pas forcément votre contrat auprès du même organisme.

La souscription d'une mutuelle auprès d'un des organismes de Sécurité Sociale étudiant, type Smerra ou LMDE, n’est pas accessible aux actifs. Un étudiant sera obligatoirement adhérent à un organisme étudiant pour la Sécurité sociale, mais il peut contracter une mutuelle auprès de  n'importe quelle compagnie, courtier ou assurance. Le choix se fera bien sûr en fonction des garanties et des tarifs proposés

Une couverture en fonction de votre situation

Vous êtes étudiant(e)

A partir de 18 ans, les étudiants doivent être inscrits à la Sécurité Sociale étudiante (gérée par des organismes privés spécifiques mandatés par l’Assurance Maladie). A moins qu’ils ne soient couverts par le régime d’assurance spécial de leurs parents (les fils et filles d’agents SNCF par exemple sont pris en charge jusqu’à 28 ans), ils y sont obligés jusqu’à leurs 28 ans. Mais vous n’avez pas de cotisation à payer si vous avez moins de 20 ans au 30 septembre de l’année universitaire entamée. Plus de détails sur le fonctionnement de la couverture santé des étudiants.

Vous avez terminé vos études et vous êtes à la recherche d’un emploi

Si vous avez moins de 30 ans, que vous venez de terminer vos études, et que vous êtes à la recherche d'un emploi, vous pouvez maintenir vos droits à la sécurité sociale étudiante pendant un an, à compter de la fin de votre dernière année universitaire.

A l'issue de cette période de maintien de droits et en l'absence d'une activité salariée, vous pourrez demander à bénéficier de la Couverture Maladie Universelle (CMU), à partir de 25 ans. Réservée aux personnes aux faibles ressources, la CMU vous permet d’être remboursé gratuitement sur la base du tarif Sécurité sociale, sans avoir à avancer les frais.

Vous êtes un jeune actif

Deux possibilités si vous travaillez : soit vous bénéficiez d'une mutuelle d'entreprise (appelée aussi contrat collectif, ou mutuelle de groupe), auquel cas une partie de votre cotisation est prise en charge par votre employeur. Le cas échéant, pour assurer la prise en charge du ticket modérateur de vos frais de santé (la part non prise en charge par l'Assurance Maladie), vous devez souscrire un contrat individuel auprès d’un organisme d'assurances ou d'une mutuelle.

Notre comparateur de mutuelles santé vous aide à comparer les offres et à opter pour la plus intéressante. Enfin, si vos revenus sont faibles (parce que vous travaillez à temps partiel par exemple) ou que vous êtes au chômage, vous pourrez peut-être bénéficier de l'aide à l’acquisition d'une complémentaire santé (ACS).

Les options intéressantes proposées aux jeunes

Souscrire des renforts

Au-delà des postes principaux pris en charge par toutes les mutuelles économiques (soins de ville, hospitalisation, pharmacie), il pourra être avantageux de choisir un renfort optique ou dentaire, si vous avez des besoins particuliers dans ces domaines (gros frais d’orthodontie en prévision par exemple). De nombreuses mutuelles jeunes proposent aussi des formules spécifiques pour le remboursement des moyens de contraception (pilules, préservatifs), voire parfois des forfaits de médecines douces (homéopathie, ostéopathie). Ces garanties sont de plus en plus souvent associées aux mutuelles étudiantes.

Bénéficier de solutions pratiques

Les mutuelles jeunes ne proposent pas forcément de gros remboursements, mais elles proposent souvent des avantages pratiques, qui peuvent constituer des critères au moment du choix de votre contrat : tiers payant généralisé pour éviter les avances de frais en pharmacie, en optique, ou encore à l'hôpital, remboursements en moins de 48 heures de vos dépenses de santé grâce à l'accord NOEMIE (pour la télétransmission), accès à un espace client sur Internet avec tous les remboursements mutuelle jeune, possibilité de recevoir des SMS quand la mutuelle effectue le virement des remboursements, relevés en ligne et remboursements directement consultables sur Internet, prestations d'assistance notamment pour les séjours à l'étranger… Pensez à vous renseigner sur la présence de ces avantages, avant de souscrire !

Des assurances spécifiques pour les loisirs

Quand on est jeune, on est mobile, et on pratique souvent des activités multiples. Certaines mutuelles proposent des formules spécifiques pour les loisirs, la pratique sportive, voire les sports extrêmes, mais aussi les vacances et les voyages en France et à l'étranger.

Les mutuelles jeunes peuvent également prévoir des prestations d'assistance santé, notamment pour vos séjours à l'étranger. Elle peut enfin vous assurer en cas d’accidents médicaux, d’infractions et de catastrophes naturelles.