Jusqu'à la rentrée 2017, les étudiants devaient s'acquitter chaque année d'une cotisation de 217 euros pour leur affiliation à la sécu étudiante. Bonne nouvelle : cette cotisation est supprimée cette année et le régime de la couverture santé étudiante vit ses dernières heures. Pour les nouveaux étudiants qui s'inscriront pour la première fois dans un établissement supérieur à la rentrée de septembre 2018, la sécu étudiante c'est déjà du passé : ils conserveront automatiquement leur régime de sécu actuel (il s'agit bien souvent de celui de leurs parents).

Pour les étudiants qui étaient déjà affiliés à la sécu étudiante par le passé, ils conserveront ce régime, gratuitement et sans nouvelle démarche d'inscription, jusqu'au 31 août 2019 avant de basculer automatiquement sur le régime général. 

La fin de la sécu étudiante : un gain de pouvoir d'achat pour les étudiants

217 euros, quand on est étudiant, représente une grosse somme à sortir à chaque rentrée. C'est donc avec un certain soulagement que les jeunes et leurs parents voient disparaître cette cotisation. Hélas, le gain de pouvoir d'achat sera inférieur à ce montant puisque une nouvelle contribution obligatoire voit le jour cette année pour tous les étudiants (seuls les étudiants boursiers ou engagés dans des études comptables ou des métiers de l'art en sont exonérés). Cette Contribution vie étudiante et de campus (CVEC), d'un montant de 90 € par an, vise à financer les politiques d'accès aux soins sur les campus, les projets et associations d'étudiants, les événements culturels et sportifs, etc. La cotisation devra être payée avant inscription dans un établissement d'enseignement supérieur, via le site messervices.etudiant.gouv.fr.