Le 9 février 2015, le Tribunal de Grande Instance de Créteil a placé la Mutuelle des Etudiants (LMDE) sous sauvegarde judiciaire, à sa demande.

Déjà placée sous administration provisoire pour un an depuis juillet 2014, la LMDE traîne 35 millions d’euros de fonds propres négatifs. Concrètement, auprès de ses créanciers principaux que sont la MGEN, la Matmut et la Mutualité française, la LMDE s’est endettée à un niveau qui est aujourd’hui supérieur à ses fonds propres.

Pour les syndicats (CFE-CGC, Unsa et CFDT), cette procédure de sauvegarde n’est pas justifiée. Selon eux, la trésorerie de la mutuelle est positive, les comptes presque à l’équilibre, et il y aurait plusieurs projets de repreneurs sérieux.

La piste la plus probable envisagée actuellement consisterait à transférer la gestion, totale ou partielle, des activités de la LMDE à la Caisse nationale de l’assurance maladie des travailleurs salariés (CNAMTS).

Pour autant, Anne-Marie Cozien, administratrice provisoire de la LMDE, se veut rassurante : « Tous les étudiants seront remboursés de leur frais de santé » pendant la procédure de sauvegarde judiciaire. 

En attendant que le sort de la LMDE soit clarifié, les étudiants sont encouragés à se renseigner sur la couverture santé qu'ils doivent choisir pour la prochaine rentrée !