L'information utile et les outils pratiques au service de vos intérêts
Suivez-nous

Protéger sa santé
et son budget !

Avec Dispofi, je compare en toute tranquillité, mes données ne seront jamais revendues - devis immédiat en ligne

Les frais liés à une hospitalisation

Outre le fait qu'une hospitalisation est souvent imprévisible, elle peut entrainer des frais importants pour le patient ou sa famille. Des frais dont une part importante reste à sa charge après le remboursement de la Sécurité sociale. Forfait journalier, frais de séjour, dépassements d'honoraires du chirurgien ou de l'anesthésiste, soins pré et post opératoires... la note peut rapidement devenir exhorbitante.

Mutuelle santé : la garantie hospitalisation


Les frais de séjour

Ces frais s’élèvent à plus de 1 000 € par jour et peuvent monter à 3 000 ou 4 000 € par jour.

Ils sont pris en charge par la Sécurité sociale à hauteur de 80 %, sauf dans les cas suivants où ils sont couverts à 100 % : acte chirurgical important ; hospitalisation plus de 30 jours, femme enceinte hospitalisée pendant les 4 derniers mois de grossesse et pendant 12 jours après l'accouchement ; enfant hospitalisé dans les 30 jours suivant sa naissance ; accident de travail ou maladie professionnelle ; affection de longue durée ; mineur hospitalisé pour sévices sexuels ; perception d’une rente pour accident de travail d'un taux d'au moins 66.66 % ; assurés du régime Alsace Moselle ; bénéficiaires de la CMU ou de l'AME ; veuf invalide, titulaire d’une pension d’invalidité, d’une pension de vieillesse perçue en remplacement d'une pension d’invalidité, ou d’une pension militaire.

Attention ! Ne confondez pas hospitalisation et intervention chirurgicale. Dans de nombreux cas, le patient qui entre à l'hopital ne subit en effet aucune intervention.

Le forfait journalier

Chaque journée passée en hospitalisation entraine le paiement par le patient d'un forfait journalier qui n’est pas pris en charge par la Sécurité sociale. Son montant est actuellement fixé à 18 €. Soit une dépense de 90 € pour 5 jours passés à l'hôpital, par exemple.

Seuls certains assurés sociaux (ou ayants droit) en sont dispensés, dans certaines situations particulières : femmes enceintes hospitalisées pendant les 4 derniers mois de grossesse et pendant les 12 jours après l'accouchement ; bénéficiaires de la CMU ou de l'AME ; enfant hospitalisé dans les 30 jours suivant sa naissance ; hospitalisation due à un accident du travail ou à une maladie professionnelle ; hospitalisation à domicile ; assurés relevant du régime Alsace Moselle ; enfant handicapé de moins de 20 ans hébergé dans un établissement d'éducation spéciale ou professionnelle ; titulaires d'une pension militaire.

A noter. En cas d'hospitalisation dans un hôpital psychiatriques, le forfait journaliser reste du, mais son montant est réduit à 13,50 €.

Les dépassements d'honoraires

Un acte chirurgical sur deux, en moyenne, fait l'objet d'un dépassement d'honoraires. Autrement dit, le praticien vous facture l'acte plus cher que le tarif officiel de la Sécurité sociale, le supplément restant évidemment à votre charge. Cette proportion est plus élevée dans le secteur privé, un peu moins à l'hôpital public.

Lorsqu'il y a dépassement, le coût moyen des actes est facturé le double du tarif Sécu. Un surcoût moyen, là encore, qui est plus important dans certaines régions (Île-de-france, PACA...) que dans d'autres (Basse Normandie, Bretagne).

Par exemple, pour une cataracte, un dépassement d'honoraires est constaté dans 58 % des cas, le praticien facturant en moyenne 160 % du tarif de la Sécurité sociale. Un accouchement par césarienne donne lieu a dépassement dans 50 % des cas, le patient payant 180 % du tarif officiel.

Hospitalisation, attention aux dépassements d'honoraires

La chambre particulière

Les hôpitaux et cliniques facturent la chambre particulière 61 €, en moyenne, par jour. Un prix non pris en charge par la Sécurité sociale, qui dépend en grande partie de la région où vous êtes hospitalisé.

En île de France, PACA, Alsace, région de Lyon, la chambre individuelle est souvent facturée aux environs de 100 €, alors que dans d’autres régions elle coûte entre 30 et 40 €.

La facturation d’une chambre particulière n’est toutefois possible que si elle a fait l’objet d’un accord préalable du patient. Si l’établissement n’est pas en mesure de proposer une chambre collective au patient, faute de places disponibles, ce dernier n'a pas à payer lle fait d'être placé dans une chambre individuelle.

 Attention ! Les frais de confort tels que la location d'une télévision ou du téléphone sont des services en plus dont le coût incombe également au patient.

Les soins pré et post opératoires

Un séjour à l'hôpital est parfois précédé et souvent suivi de soins particuliers., à réaliser en établissement ou à domicile. Par exemple, le patient peuit avoir besoin d'une infirmière libérale pour netoyer sa cicatrice et enlever ses points de suture.

La Sécurité sociale prend en charge une partie de ces soins réalisés avant ou après l'hospitalisation. Par exemple, elle rembourse 70 % du coût de la consultation pré opératoire chez un anesthésiste, et 60 % des séances de rééducation nécessaires après une intervention chirurgicale (chez un kinésithérapeute, par exemple).

Les frais de tranport

Les frais de transport liés à une hospitalisation (entrée et/ou sortie de l'hôpital), quelle que soit la durée de l'hospitalisation, sont remboursés par la Sécurité sociale, sur prescription médicale.

La prise en charge de certains transports nécessite toutefois l'accord préalable du service médical de l'Assurance maladie : longue distance (plus de 150 km aller), par exemple. Surtout, une franchise de 2 € par trajet s'applique, dans la limite d'un plafond fixé à 4 € par jour et à 50 € par an (toutes franchises médicales confondues).

La garantie Hospitalisation....

S'il y a un moment où avoir une assurance complémentaire santé est particulièrement important, c'est en cas d'hospitalisation.

D'abord parce que vous devrez alors supporter des frais élevés dont une partie seulement sera remboursée par la Sécurité sociale. Ensuite parce qu'un séjour à l'hôpital est rarement prévisible et peut devenir nécessaire à un moment où vos finances sont au plus bas.

Si vous ne devez conserver qu'une seule garantie pour votre complémentaire, c'est la garantie hospitalisation.

Indispensable et prioritaire !

Pour bénéficier d'une couverture satisfaisante en cas d'hospitalisation, nous vous recommandons de souscrire une garantie à 200 % . Voire un peu plus si vous souhaitez la prise en charge d'une partie des dépassements d'honoraires.

Grâce à notre comparateur, vous visualisez facilement les "reste à charge" à supporter en cas d'hospitalisation, suivant le niveau de garantie choisi.

Je compare les mutuelles avec Dispofi